STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

samedi 25 octobre 2014

Auto à l'eau 2

Suite de l'article Auto à l'eau. Si vous êtes tombé dans l'eau avec votre voiture, vous aurez peut-être besoin de temps et donc d'air pour aider un enfant, un blessé, etc.

Vous n'aurez sûrement pas de bouteille ou de cartouche d'air comprimé dans votre véhicule. Vous serez peut-être tenté par l'air qui se trouve dans vos roues. Cela risque d'être une fausse bonne idée, voyons pourquoi.

Vous êtes sûrement stressé, peut-être blessé ou en état de choc. Les vêtements que vous portez ne sont peut-être pas adaptés à la situation. Pour agir sous l'eau avec aisance, il faut avoir un peu l'habitude de ce milieu. La cause de votre chute dans l'eau à peut être dégradée vos roues (crevées, éclatées, arrachées). Pour la même raison votre portière est peut-être bloquée ou dure à ouvrir. Votre véhicule est peut-être sur le côté ou à l'envers. L'eau est sûrement froide voire glaciale, il y a de forte chance que la visibilité y soit limitée. Il y a peut-être du courant, ou des vagues si le véhicule est au raz l'eau.
Admettons que dans votre malheur, tout soit bon, vous êtes devant votre roue. Il faut alors défaire le capuchon, appuyer sur le petit téton à l'intérieur de la valve et attraper les bulles d'air qui sortent. ZUT, pas beaucoup d'air et pas facile à attraper en plus. VITE, on sort son couteau de sa poche (le couteau fait partie des grigris toujours sur soi), on coupe la valve ou le flanc de la roue. Résultat, on a plus d'air qui sort, et il est plus facile de récupérer de l'air pour respirer. Par contre on ne peut plus arrêter l'échappement de l'air et la réserve va vite s'épuiser. Pendant ce temps, la personne ayant besoin d'aide n'a pas d'air.
Donc si vous ne pouvez pas percer le pneu ou couper la valve, il semble plus efficace de remonter à la surface de l'eau pour respirer.


À bientôt, et portez-vous bien !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires sans intérêt, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.