STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

dimanche 20 avril 2014

Cheveux et santé

Un nombre impressionnant de produits chimiques qui ne sont pas naturellement sécrétés par le corps humain comme la plupart des médicaments, des polluants, des métaux lourds, des drogues, ou des produits de dopage se déposent dans les cheveux, les poils, et les ongles.

Tous les aficionados d'actualités sportives, ont entendu parler de la lutte antidopage. Les produits dopants sont recherchés dans le sang ou les urines mais aussi dans les phanères (éléments produits par la peau, à base de kératine). Il est même possible de définir la chronologie de la prise de ces produits (le cheveu à chaque pousse, "enregistre" la prise de dopage mais aussi de tous les autres produits chimiques).

Le problème (ou l’avantage comme lanceur d'alerte), c'est que la texture ou la couleur des cheveux peut changer sans raison connue ou voulue. Des cheveux frisés peuvent se raidir ou inversement et la teinte peut s'éclaircir ou s'assombrir. Les cils et sourcils peuvent aussi changer d'aspect ou de longueur. Les ongles et les autres poils sont aussi touchés mais les effets sont bien souvent beaucoup moins visibles.
Le changement le plus visible est sûrement la perte de chevelure et de pilosité lors de traitements lourds anti cancéreux. Mais généralement dans ce cas, la personne est avertie et chaque fois que possible des mesures préventives sont prises (casque à froid, etc.).

Par contre, dès que vous constatez une modification d'aspect capillaire non expliqué, il faut consulter votre médecin et faire le point avec lui des traitements en cours, voire des nouveaux traitements ou ceux qui ont été modifiés. Vous pouvez aussi consulter un dermatologue. En effet la prise de certains médicaments peut entraîner des effets indésirables, pas toujours officiellement connu par l'industrie pharmaceutique, et donc sans explications scientifiques.

Bonne nouvelle pour les plus anciens d'entre vous, l'apparition de poils ou de cheveux blancs ne vient pas d'intoxication chimique, mais c'est un événement naturel qui vient avec l'âge au cours de la vie de tout un chacun.


À bientôt, et portez-vous bien !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires sans intérêt, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.