STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

jeudi 27 mars 2014

Rouler sur l'eau gelée

Cet article ne concerne pas vraiment les rivières ou lacs transformés en route régulièrement chaque hiver. En effet, même si leurs utilisations ne sont pas sans danger, ces routes temporaires sont organisées par des professionnels pour des professionnels.
Pour ce qui nous concerne, c'est plutôt le passage improvisé sur la glace pour traverser un obstacle aquatique gelé ou recouvert par une couche de sel (traversée d'un bras du lac Assal par exemple). Vous pouvez aussi, être amené à traverser un gué de rivière, mais dont l'eau est recouverte de glace.

Pour rouler sur la glace avec un véhicule léger, celle-ci doit avoir une épaisseur de 20 cm, sans craquelure, ni trou, ni bosse qui sont des signes de fragilisation. La glace est souvent plus fine prés des berges, vérifiez-les, avant de vous engager surtout pour la sortie de la glace.

Évitez de vous engager sur la glace au début et à la fin de l'hiver. De même après une chute de neige car la neige est un isolant qui diminue le processus de gel de la nuit, de plus son poids vient augmenter le poids total.

Anticipez, votre déplacement pour ne pas avoir à s'arrêter, et si vous êtes plusieurs véhicules, ne vous regroupez pas, ne stationnez pas ensemble, ne roulez pas à la queue leu leu, pour traverser un gué gelé, attendez que le véhicule précédent ait largement dépassé l'obstacle.

Roulez perpendiculairement aux (petites) craquelures, quitte à zigzaguer.

La glace est fragile dans les embouchures, préférez remonter le cours d'eau pour le traverser.

Vous devez roulement lentement, pendant ce temps la ceinture de sécurité doit être exceptionnellement décrochée, portière déverrouillée.

Si possible prépositionnez une corde sur chaque rive pour aider à sortir quelqu'un, gardez prés de vous un objet pointu (piolet, broche ou poignard à glace, sinon un gros couteau ou un gros clou) qui pourra vous servir à sortir de la glace en cas d'accident.


À bientôt, et portez-vous bien !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires sans intérêt, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.