STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

mardi 25 mars 2014

Marcher sur l'eau gelée

Lors d'un déplacement, vous pouvez vous trouver à devoir traverser une rivière ou un lac gelé. Cet acte n'est pas anodin, et quelques précautions peuvent limiter les problèmes (mais pas les supprimer). De la glace de cinq centimètres d'épaisseur devrait suffire à porter le poids d'un homme. Mais dix centimètres c'est mieux.

Si vous portez un sac à dos, décrochez la ceinture ventrale, voire l'attache de poitrine, sortez un bras d'une des bretelles, vous porterez votre sac à dos sur une seule épaule ainsi en cas de chute dans l'eau vous pourrez facilement vous débarrasser de votre sac. De même pour les sacs en bandoulière seront passés sur l'épaule du même côté du sac. Si vous avez un gilet type tactique ou de chasse, défaites les attaches ventrales ou autres. Tous ce qui est lourd doit être facilement largable dans l'eau.

Si vous n'êtes pas sûr de la solidité de la glace, défaites votre sac et posez-le sur la glace, si vous n'avez pas de sac posez une brosse branche, ou quelque chose de similaire (pas la belle-mère), mettez-vous à genoux derrière le sac sur lequel vous-vous appuyez pour répartir le poids du corps. Pour avancer faites glisser le sac ou ce qui le remplace.

Si vous vous déplacez en ski ou en raquette (ce qui augmente la portance), défaites les courroies de sécurité, pour pouvoir déchausser rapidement en cas de chute dans l'eau.

En cas d'usage de bâtons de ski ou de randonnée, sortez les mains des dragonnes.

Gardez à portée de main un objet pointu pour s'accrocher à la glace afin de sortir de l'eau (piolet, poignard ou broche à glace, gros couteau, gros clou de charpentier, etc.).

Si vous avez une corde plusieurs stratégies en fonction de la longueur de la corde, la longueur du passage, du nombre de personne, du matériel et des connaissances que vous avez :
- installez une main courante, soit en lançant la corde avec un objet permettant de l'accrocher (long, compliqué, peu sûr), soit en envoyant quelqu'un encordé qui arrimera la corde de l'autre côté ; une fois la corde tendue deux solutions, soit on tient la corde en main courante (on fait un tour de corde autour du bras et on fait coulisser le bras), soit on s'encorde avec un baudrier ou une boucle à la taille assujettie d'un mousqueton que l'on passe autour de la corde tendue ;
- tout le monde passe chacun son tour encordé en bout de corde (les premiers assurés par les derniers et inversement) ;
- tout le monde est encordé, comme sur un glacier, mais il faut que tout le monde connaisse la technique de déplacement et sortie de crevasse car il faudra se bloquer, s’arrimer et sortir la personne de l'eau éventuellement avec un mouflage, de plus il faut avoir des crampons ou des ski à carres aux pieds, si toutes ces conditions ne sont pas réunies, ne vous encordez pas, sinon vous pourriez tous partir à l'eau ;
- vous ne vous servez pas de la corde pour traverser, mais vous l'avez en cas ou, il faudra quand même la délover et la préparer pour être lancer (défaire les torons et les boucles emmêlées et accrochez au bout à lancer un objet lourd pour qu'elle puisse descendre dans l'eau).


À bientôt, et portez-vous bien !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires sans intérêt, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.