STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

dimanche 30 mars 2014

Lunettes de secours

La perte des lunettes, pour un porteur habituel, est souvent vécue comme un drame. En fonction du trouble oculaire, il devient impossible de lire, de conduire ou autres et surtout on devient dépendant d'autrui.

En dépannage, vous avez plusieurs options. Une des solutions est de garder vos anciennes lunettes, certes elles ne seront sûrement pas aussi performantes, mais pour un usage de courte durée, c'est mieux que rien. Plutôt que stocker plusieurs paires de lunettes dans un tiroir, éparpillez-les dans des points stratégiques, en fonction de vos pathologies. Suivant le cas, il sera judicieux, d'en mettre une paire dans votre boîte à gants, dans votre sac de sport, avec votre grigri, près de votre bibliothèque ou près des écrans d'ordinateurs ou télévision, peut être aussi dans la cuisine ou l'atelier de bricolage.

Vous pouvez aussi vous procurer des lunettes d'occasions pour quelques euros dans un vide-greniers. Il n'est pas question de remplacer vos lunettes adaptées à votre vue par d'autres mal adaptées mais à bas coût. Comme dans le cas précédent et la plupart des suivants c'est la réduction de votre handicap qui est visée. Lors de l'achat, il faudra bien sûr veiller à choisir des modèles dont la correction est la plus proche de vos lunettes.

Une autre solution, c'est les lunettes-loupes souvent vendues par la grande distribution ou certains magasins plus spécialisés. Les lunettes-Loupes sont décriées par les opticiens qui voient en elles une concurrence déloyale. Ils ont raison dans le cas d'acquisition pour motif économique de lunettes portées en permanence. Ce n'est pas vrai pour le cas qui nous intéresse ici. La plupart des lunettes-loupes ne conviennent que pour voir de près ou pour la lecture et ne doivent pas être utilisées pour la conduite.

Pour la vision de prés, il existe une multitude de modèles de loupe qui peuvent être utilisés en fonction de leurs particularités comme par exemple :
- loupe de brodeuse, qui se fixe autour du cou et se pose sur le torse ;
- loupe de philatéliste, avec deux pieds à poser sur le plan de travail ;
- loupe vidéo, filme et agrandit n’importe quel texte sur un écran de télévision ;
- loupe du botaniste, qui se replie dans une protection, que l'on porte autour du cou avec une cordelette ;
- loupe à pinces, comme son nom l'indique, elle possède deux pinces pour tenir l'objet à observer ;
- la liste est longue, le choix dépend du problème à résoudre.

Pour la vision de loin, il peut être envisager l'utilisation de longue vue, ou de jumelle. On peut aussi détourner l'utilisation à des fins pacifiques, d'une lunette de visée grossissante.

Vous pouvez aussi utiliser un appareil photographique (ou caméra) numérique avec écran parfois intégré dans l'ordinateur ou le téléphone portable, voire la tablette. Généralement le grossissement est efficace pour la vision de près comme de loin.

Je rappelle, que seul un contrôle régulier de vos yeux par un spécialiste permet de définir les lunettes adaptées à votre vue et vérifier la santé de vos yeux.


À bientôt, et portez-vous bien !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires sans intérêt, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.