STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

dimanche 29 décembre 2013

Le savoir

Le savoir, c'est le pouvoir. Pour ce qui vous concerne ici, c'est le pouvoir de protéger votre famille et le pouvoir de rebondir face à un aléa de la vie.

Plus votre savoir est important, plus vous augmentez votre autonomie, contrairement aux personnes qui sont perpétuellement en demande. Bien sûr il serait illusoire de chercher à tout savoir, un survivaliste n'est pas un dieu. Il est intéressant dans votre démarche de pouvoir se débrouiller un peu dans tous les domaines mais si l'on veut être très performant, il faut se spécialiser.
Depuis le début du paléolithique (pierres taillées -2 000 000 d'années), période où il n'y avait pas autant de choses à savoir que maintenant, les humanoïdes de l'époque, s'organisaient entre eux en se spécialisant. Avec la complexité de notre société et de nos besoins, il devient encore plus évident de se spécialiser.

Donc, il vous faudra apprendre les bases d'un maximum de domaine de connaissances et se spécialiser dans un domaine (ou dans un très petit nombre) qui vous plaît particulièrement, ou dans lequel vous avez des facilités.

Certains de ces savoirs ont besoin d'être mises en pratique ou d'être expérimenté. N'oubliez pas, la théorie c'est bien, la pratique c'est mieux. Ce n'est pas encore le savoir-faire mais cela s'en rapproche. Par exemple, apprendre sur internet ou dans les livres des notions théoriques de micro météorologie n'est pas suffisant pour prévoir un orage si vous ne savez pas reconnaître un cumulo-nimbus dans la nature. Alors s'il vous plaît, pratiquez et expérimentez.

Afin de vous organiser dans vos apprentissages, vous pouvez consulter les articles sous le libellé Savoirs.


À bientôt, et portez-vous bien !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires sans intérêt, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.